Accueil Travel Jeux olympiques 2024: des tenues féminines d’athlétisme font polémique

Jeux olympiques 2024: des tenues féminines d’athlétisme font polémique

16
0

La fédération américaine d’athlétisme a rappelé dimanche que les athlètes américaines auront de multiples choix de tenues aux Jeux olympiques de Paris, du 26 juillet au 11 août, après la polémique visant l’une des options jugée sexiste par plusieurs sportives.

«Les tenues américaines révélées jeudi ne sont que deux choix parmi les multiples options proposées aux athlètes, 50 pièces uniques, pour les Jeux olympiques», écrit la fédération américaine d’athlétisme (USATF) dans un communiqué transmis à l’AFP.

Les uniformes d’athlétisme américains, fabriqués par le mastodonte du secteur Nike, ont été dévoilés en grande pompe jeudi à Paris. Un bas féminin au tissu particulièrement serré au niveau de l’entrejambe a suscité la polémique ces derniers jours, étant jugé sexiste ou peu pratique par plusieurs athlètes ou ex-athlètes.

«Les athlètes professionnelles devraient pouvoir concourir sans penser constamment à leur épilation pubienne ou à l’exposition de leurs parties intimes», a écrit sur ses réseaux sociaux Lauren Fleshman, ex-championne américaine du 5000m.

«Ce n’est pas une combinaison d’athlétisme élite, c’est une tenue pensée par des forces patriarcales qui ne sont plus les bienvenues dans le sport féminin», a-t-elle poursuivi.

La championne olympique américaine en titre du saut à la perche Katie Moon, adepte de ce type de bas, s’est dite «interloquée» par le maillot présenté, mais a rappelé que les athlètes avaient «au moins 20 combinaisons différentes avec de nombreux hauts et bas à disposition».

«Nous avons aussi à disposition les tenues masculines. Lorsque vous attaquez les “crop top” ou les bas serrés en les qualifiant de “sexistes”, vous attaquez notre décision en tant que femme de les porter. Si vous pensez que notre priorité serait de choisir nos tenues pour être remarquée par les hommes au détriment du confort pour la compétition, c’est ça qui est assez offensant», a-t-elle déploré, pour sa part.

La star du sprint Sha’Carri Richardson, championne du monde du 100 m, portait jeudi lors de la présentation une version de la tenue US avec un short.

AFP

«USATF peut dire que Nike a consulté l’avis d’athlètes lors du processus de création des tenues pour être certain qu’elles soient confortables et adaptées aux épreuves», ajoute l’USATF.

Nike n’avait pas pu répondre dans l’immédiat à la demande de l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici